Le château médiéval

Le château de Saint-Sauveur-Le-Vicomte, dont la construction remonte au 12ème siècle,  demeure l’un des monuments du patrimoine français parmi les plus évocateurs de la guerre de Cent ans.

Centres d’intérêt principaux
  • Le château, composé d’une vaste enceinte polygonale flanquée de tours circulaires .
  • Le donjon carré et ses contreforts plats.
  • La salle de réception, la chambre du seigneur et la salle des gardes, donnant sur le chemin de ronde.
  • La porterie est encadrée de deux tours massives .
  • L’ancienne chapelle, actuellement occupée par l’office du tourisme.
Visites du château médiéval toute l’année
  • Juillet et aout : du lundi au samedi à 11h, 14h30 et 16h et le dimanche à 11h00. Visite le 14 juillet. Fête médiévale le 15 aout.
  • Juin et du 1er au 15 septembre : du lundi au samedi matin à 11h, 14h30 et 16h.
  • 15 septembre à fin mai : sur réservation auprès de l’office de tourisme de St Sauveur le Vicomte 02.33.21.50.44.

Venez découvrir l’histoire et l’architecture de ce château médiéval, au cours d’une visite commentée du donjon, de la tour des prisons et du logis Robessart. Visites commentées des intérieurs et extérieurs par l’Office de Tourisme Cantonal (3 € / adulte – 1€ / enfant).

chateau-slider

Un peu d’histoire

Le chateau à été construit au 12e siècle à l’emplacement d’un ancien château des Néel, au-dessus de la vallée de la Douve. Geoffroy d’Harcourt, adversaire du roi de France, l’acquiert en 1330, et le renforce avec son capitaine anglais, John Chandos.
Le château est assiégé deux fois pendant la Guerre de Cent Ans. Lors de la bataille de Crécy, en 1346, Geoffroy d’Harcourt et les troupe d’Edouard III écrasent les soldats de Philippe VI, mais le châtelain fait acte de contrition du fait de la mort de son frère dans les rangs français, et obtient le pardon de Philippe.
En avril 1356, après l’assassinat de son neveu par le roi Jean II, Geoffroy d’Harcourt revient auprès d’Edouard III et lègue son château aux Anglais à sa mort, survenue en novembre.
Le 3 juillet 1375, l’amiral Jean de Vienne obtient la capitulation du château, tenu par les Anglais, après un siège d’une année. Il échoue par les armes mais obtient finalement gain de cause par une négociation.
En 1598, le château est démantelé, Louis XIV le transforme en hôpital.
Il est classé sur la première liste des monuments historiques de 1840.